Ou comment réinterpréter la ville...

 

 

Dans la pâleur de l’aube, des amoureux s’étreignent

Indifférents au froid de la ville endormie.

Tout près d’eux la nuit meurt, des réverbères s’éteignent.

 

Sur l’asphalte luisant, quelques ombres transies

S’évanouissent, fugaces, à la clarté naissante

Et le portrait fragile de ces reflets m’enchante.

 

Crepuscule

 

 

Incon grue

 

 

Porte de la nuit 1

                                       Porte de la nuit

 

Img 3288

 

 

Reflets rodhaniens

 

 

pluie-d-ete.jpgPluie d'été

 

 

Oceanb

                                              Océan

 

ouragan-1.jpgOuragan

 

 

Bateau dans la tempeteb

                                 Bateau dans la tempête

 

 

Img 8599b

 

 

defense-2.jpgSecret Défense

 

 

photo0518b-2.jpg

Melting Spots

 

 

photo-012.jpg

Bleu à l'âme

 

Coeur de feu

 

 

Img 8604bc

 

 

 

notes-de-musique-1.jpgNotes de musique

 

 

photo-028b.jpg

Explosion

 

Photo 354b

 

 

photo-019.jpg
Face à face

 

Img 3301b

 

 

Vers le futur 1

 

 

Img 3286b

 

Et hisser la grand'voile !

 

 

Commentaires (2)

Chris
La beauté de la nuit et des recherches d'effets réussis, selon moi... Chris
Borrel Françoise
  • 2. Borrel Françoise | 17/04/2017
La ville vue avec ces yeux parait plus accessible, plus belle. Merci !

Ajouter un commentaire

 
×